image

image

Traduire

2 mars 2017

Sur un air de guitare

La vallée de la lune est une région due à l'érosion de la partie supérieure d'une montagne. Les éléments l'ont sculptée et rendue semblable à un désert de stalagmites. (D'après Wiki) Et dire qu'on avait d'abord envisagé de faire de cet endroit la décharge à ciel ouvert de La Paz, capitale de la Bolivie située à une dizaine de kilomètres !!! Et puis on a dû penser à rentabiliser le site en faisant payer l'entrée.


Outre l'étrangeté et la beauté de l'endroit qui est un régal pour les yeux, le sens de l'ouïe fut également sollicité par ce personnage juché sur un de ces pitons argileux. J'ai d'abord pensé qu'il avait été engagé par la direction pour faire couleur locale. Mais non, ce n'était pas possible dans ce pays qui fait une si belle musique et qui possède tant de bons chanteurs. Celui-ci grattait une petite guitare et hurlait à tue-tête un air connu. Dieu qu'il chantait faux !! Mais il y mettait tout son coeur et c'était touchant et pathétique. Moment étrange et délicieux où le temps s'étirait différemment, où le chaos géologique fusionnait avec le chaos sonore. Ce type tutoyait le vent et les intempéries. Il possédait ce petit grain de folie tellement rare et inconvenant qui change ou dérange un peu l'ordre des choses. Il m'a instantanément plu.

Petite aquarelle 13 cm x 22 cm environ. Papier Canson Vidalon, 300 g. grain prononcé.

10 commentaires:

  1. J'aime beaucoup ton texte très coloré riche en impressions . Il donne vie à ton aquarelle , instantané très expressif . " Moment étrange et délicieux où le temps s'étirait différemment " ," Il possédait ce petit grain de folie tellement rare et inconvenant qui change ou dérange un peu l'ordre des choses" : deux citations que j'aime particulièrement .
    Belle journée Marcel

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ce n'est que le rendu d'une impression.

      Supprimer
  2. *Jolie aquarelle possédant une belle histoire sympathique !

    RépondreSupprimer
  3. avait il une raison particulière d'être là plutôt qu'ailleurs?on ne le saura pas et çà rajoute à l'étrange ....dans ce décalage il y a aussi une certaine forme d'humour, je trouve....ton texte est beau et ton aquarelle très parlante (en fait, "parlante" je ne sais pas, mais "questionnante" oui)...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Si elle interroge, questionne un peu, j'en suis ravi. Belle fin de semaine à toi.

      Supprimer
  4. Ah j'aime les fous. Il me semble que Cocteau avait écrit quelque chose sur les enfants, les poètes et les fous?
    Tu sais toujours nous faire vibrer en décrivant tes rencontres.
    Peut-être ce guitariste appelait il une dulcinée qui a fui à l'autre bout du paysage, affolée par la fausseté de ses vocalises ;-)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Toutes les hypothèses sont permises.

      Supprimer

Merci de votre visite.