image

image

Traduire

8 février 2017

Camélidés

Au Pérou ou en Bolivie, entre les zones peuplées, il y a de vastes étendues pratiquement désertes. On peut parcourir des dizaines de kilomètres sans rencontrer personne.




Le long des routes, ce panneau revient périodiquement pour rappeler la présence d'animaux sauvages dont le plus connu depuis Tintin est le lama. A cela, il faut ajouter le guanaco et l'alpaga très laineux. Ces trois espèces ont grosso-modo la taille d'une génisse et vivent en petits troupeaux. Plus petite, plus gracile et jolie est la vigogne de la taille d'un chevreuil. Ce sont tous des camélidés. Vigognes et guanacos sont protégés car ils étaient menacés d'extinction. Ils vivent donc obligatoirement à l'état sauvage. Seuls quelques industriels de la laine peuvent les attraper pour les tondre mais ils doivent les relâcher. Alpagas et lamas peuvent être domestiqués, voire consommés. La laine de l'alpaga et davantage celle de la vigogne est très prisée car douce et chaude ... et chère.



J'ai appris tout cela à Arecuipa, en visitant un centre de production de laine qui montrait quelques lamas et alpagas dans un petit enclos, en inadéquation totale avec l'espace dont ces animaux ont besoin.

16 commentaires:

  1. Merci pour cette visite commentée ..... En France , nous sommes loin de ces étendues désertiques . C'est bien que ces animaux soient protégés .Dommage pour les autres qui n'ont pas cette chance!
    Très joli croquis .
    Bonne journée

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. France, superficie : 643 801 km², population 66 millions d'habitants.
      Pérou, superficie : 1,285 million de km², population 30, 4 million d'habitants.
      Ceci explique cela.

      Supprimer
  2. Bonjour Marcel,
    "Partir, c'est rajeunir un peu" (c'est de moi !)
    Au fait : toujours pas ton n° de tél dans le nouvel annuaire et pas ton nom dans n° spécial des CHM sur la forêt.
    Amitiés
    Serge

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. A croire que tout le monde m'oublie, sauf le fisc !

      Supprimer
  3. Tu voyage bien, et toujours des dessins

    RépondreSupprimer
  4. Ravie que tu aies voyagé et que tu nous en fasses profiter, je me régale à parcourir tes pages, comme chaque fois que je reviens sur le net.
    Bisous.

    RépondreSupprimer
  5. quand j'entends le mot Pérou en effet je "vois" des lamas et des alpagas...mais j'ignorais qu'ils sont de la famille des dromadaires et chameaux,histoire de nombre de chromosomes me dit le net...J'en apprends toujours chez toi!

    RépondreSupprimer
  6. On te suit dans ce voyage avec beaucoup de plaisir, on apprend et tu nous fais profiter de tes croquis!

    RépondreSupprimer
  7. Pauvres lamas, c'est triste de les voir enfermés dans des petits enclos. Hélas ils ne sont pas les seuls dans ce cas là
    Superbes aquarelles .
    Bonne semaine Marcel!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, un enclos plus grand n'aurait pas été un luxe.

      Supprimer
  8. C'est très sympa de partager tes découvertes expliquées et agrémentées d'une photo bien parlante :c'est immense, et d'un joli dessin. Je ne connaissais pas le guanaco ni la vigogne, mais le lama et l'alpaga, grace à Tintin et les marques de pulls. Comme au capitaine, un lama du parc de la Pépinière m'a craché dessus lors de balades dans ce parc (il y a très longtemps, depuis, les camélidés n'y sont plus présents)
    Il existe un élevage de lamas dans les vosges, vente de laines, pulls etc.
    j'espère pour eux qu'ils ont un vaste espace disponible !
    Bonne soirée et bon week-end.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. En principe le lama crache quand il est énervé... Alors peut-être que...??

      Supprimer

Merci de votre visite.